Rapport Final: RBE n'a eu aucun impact significatif sur la mortalité des chauve souris et des oiseaux

Rapport final – La troisième année de surveillance – Installation RBE au parc éolien de Penedo Ruivo

Pour évaluer et minimiser les impacts environnementaux prévisibles de l’installation Rotor Blade Extension, EnergieKontor, société responsable du produit RBE, a élaboré un plan de surveillance de la mortalité destinés aux oiseaux et chauves-souris dans leurs propres parcs éoliens au Portugal.

Le rapport annuel de l’enquête sur oiseau et chauve-souris, réalisé par la société NOCTULA – Experts-conseil en environnement et mené au titre du projet d’allongement de la pale de rotor du parc éolien de Penedo Ruivo, vise à quantifier la mortalité estimée du chiroptère et de l’oiseau à la suite d’une collision avec des moulins à vent où les allongements de pales ont été placés, et comparez-le avec ce qui s’est passé autour des moulins à vent où aucun changement n’a eu lieu.

Le parc éolien de Penedo Ruivo est actuellement entièrement équipé avec le bonus RBE de 1,3 MW. Tout le processus d’installation a commencé en juin 2016 et s’est terminé en octobre de la même année.

Installations en série_BONUS 1.3 MW – Le parc éolien de Penedo Ruivo

Les données statistiques présentées dans le rapport final de la 3ème Année de surveillance sont liées au travail effectué pendant et après l’installation du RBE dans les éoliennes.

Les données statistiques du rapport final sur la surveillance de l’avifaune et de la mortalité chez les chiroptères ont conclu que :

  • Peu de cadavres ont été retrouvés au cours des dernières campagnes. Dans ce sens, opération de l’installation de l´allongement des pales n’a aucun impact direct sur l’augmentation de la mortalité des chauves-souris et des oiseaux.

Au parc éolien de Penedo Ruivo, les enquêtes sur la mort des oiseaux et des chiroptères, en raison de la collision avec les structures qui composent les moulins à vent, ont eu lieu chaque semaine, entre juin et octobre 2016 et entre mars et mai 2017, en afin de refléter simultanément la période d’activité des espèces de chiropter et les phases phonologiques principales (migration prénuptiale, reproduction, dispersion juvénile et migration post-nuptiale). Ce rapport ne prenait pas en compte la période d´hiver (novembre à février), car elle correspond à la période d’hibernation des espèces de chauves-souris.

Taux de mortalité sur 3 années de surveillance
Surveillance – Année I

La surveillance de l’avifaune et des chauves-souris a commencé en juin 2014. Pendant les attentes de mortalité menée entre juin 2014 et mai 2015, deux oiseaux morts ont été trouvés (espèces : Alauda arvensis et Prunella modularis), victimes d’une collision avec les structures d’aérogénérateurs. Durant la même période de surveillance, aucune chauve-souris morte n’a été trouvée autour des aérogénérateurs.

Pendant les attentes de mortalité, les éoliennes n’avaient pas d’allongement dans les pales.

Surveillance – Année II

Pendant les attentes de mortalité menée entre juin 2015 et mai 2016, aucune espèce d’oiseaux ou de chauve-souris morts n’a été trouvée autour des éoliennes.

Surveillance – Année III

Pendant les attentes de mortalité, deux oiseaux morts ont été trouvés, des victimes d’une collision avec les structures de l’aérogénérateur.

Le premier oiseau mort a été trouvé en septembre 2016. L’installation RBE était en cours, cependant, il n’y avait que 6 éoliennes avec l´ allongement de pales installés, l’éolienne où cet oiseau a frappé, était l’une d’entre elles.

En mai 2017, lorsque le deuxième oiseau mort a été trouvé, les allongements de pales ont été installés dans toutes les éoliennes.

Espèce d’oiseaux morts
  1. Delichon urbicum – La mort a probablement eu lieu à la suite de l’impact contre l’éolienne et a été trouvée à une distance de 5 mètres de l´éolienne.
  2. Alauda arvensis – La mort a probablement eu lieu à la suite de l’impact contre l’éolienne et a été trouvée à la base de l’aérogénérateurs (0,4 mètre).

Les deux espèces ont un état de conservation classé comme « Peu Inquiétant ».

En ce qui concerne les chauves-souris, deux espèces mortes ont été trouvées autour des aérogénérateurs. La première chauve-souris morte a été trouvée en septembre 2016. L’installation RBE était en cours, mais les allongements de pales n’avaient pas encore été installées.

En mai 2017, lorsque la deuxième chauve-souris morte a été trouvée, les allongements de pales ont été installés dans toutes les éoliennes.

Espèces de chauve-souris mortes
  1. Nyctalus leisleri – La mort a probablement eu lieu à la suite de l’impact contre l’éolienne et a été trouvée à une distance de 7 mètres de l´éolienne. Cette espèce a un état de conservation classé comme « information insuffisante ».
  2. Pipistrellus sp – La mort a probablement eu lieu à la suite de l’impact contre l’éolienne et a été trouvée à une distance de 50 mètres de l´éolienne. Cette espèce a un statut de conservation classé comme « Peu Inquiétant ».

Parallèlement à la composante comportementale, le taux de mortalité par collision peut également résulter de l’influence directe des conditions météorologiques, à savoir les conditions de visibilité de la journée en cours où la mort peut avoir eu lieu. Les données disponibles à partir de ce rapport indiquent que seules les conditions de brouillard ont été enregistrées au moment de la détection de l’espèce Pipistrellus sp.

Conclusions finales

Le faible nombre de cadavres d’oiseaux et de chauves-souris, qui ont été trouvés dans les 3 ans de surveillance, pendant l’installation de l´allongement des pales d´éoliennes, nous permet de conclure qu’il n’y a pas assez d’occurrences pour identifier les tendances de mortalité dans le parc éolien de Penedo Ruivo. Dans ce sens, aucune mesure n’a été prise pour minimiser la mortalité de ces groupes de faune.

Si vous souhaitez améliorer la production d’énergie de votre parc éolien en utilisant une solution rentable, considérez l’allongement des pales d´éoliennes d’Energiekontor. Contactez-nous pour plus d’informations.